Catherine 29 décembre 2017

La légende de la F1

Parmi les sports incompris du grands public, on dénote le golf, le tennis de table, la raclette, mais aussi la F1. La plupart du grand public ne comprends pas l’engouement qu’il peut y avoir autour de cette compétition. La F1 n’arrive pas à convaincre comme le basket, le football ou le baseball le fait. Néanmoins, la F1 a de quoi convaincre. Est-ce donc vraiment un sport ? En quoi est-ce vraiment intéressant et pourquoi y accorder du crédit ? Tant de question auxquelles je vais essayer de répondre ici.

Si la formule 1 n’a pas la même image que le football ou le basket, elle reste la troisième compétition sportive la plus médiatisée au monde, après la coupe du monde et les jeux olympiques. La formule 1, qu’on abrège souvent en F1 trouve donc un large public, et sait satisfaire les productions TV avec une audience certaine.

La F1 naît en 1950, et est depuis lors chaque année récurrente. On attends en 2018 la 69ème édition de la compétition. Cette compétition est à l’origine seulement un championnat de pilotes, et est en 1958 complétée par un championnat de constructeurs automobiles. Ainsi, les grandes écuries ont pris de l’importances, et la formule 1 se rapproche de plus en plus des courses de chevaux, où le Jockey est certe important, mais est surtout représenté par le cheval. Les trophés sont donc accordés aux coureurs, qui les remportent à la sueur de leur front sur les pistes à une vitesse folle, mais aussi aux constructeurs, qui eux s’appliquent à designer, imaginer et produire les véhicules les plus performants.

Les formules sont donc des grands prix, des courses dans des voitures monoplaces sur des circuits fermés et permanents, mais aussi sur des circuits temporaires tracés dans des villes, ce qui rends les courses encore plus spectaculaires, comme Monaco, Valence ou encore Bakou.

L’écurie la plus titrée de l’histoire de la formula one est la scuderia ferrari, fondée en 1927 par Enzo Ferrari, et le pilote le plus titré est le malheureux Michael Schumacher, qui a remporté 7 titres dans cette compétition.
Mais attention, le championnat des pilotes est séparé du championnat des constructeurs automobiles, il ne faut pas oublier ce distingo. Les courses sont donc différentes. Dans les premières, les lignes, les courbes, la précision des prises de virage, la capacité à anticiper des virages, l’étude de la piste sont notés. Dans la deuxième, c’est la puissance des moteurs, la stabilité des engins, la résistance des pneus et toutes les caractéristiques propres à la voiture monoplace qui sont évaluées.

De nombreux pilotes ont contribués à écrire ainsi la légende de la F1. Et surtout de nombreuses voitures. Des voitures qui ressemblent à des caisses à savon, puis aujourd’hui à des bolides, à la pointe de l’aérodynamisme. C’est donc pour leur côté incroyable, leur pointe de vitesse à plus de 300 km/h qui ont fait entrer la F1 dans la postérité.

Leave a comment.

Your email address will not be published. Required fields are marked*